Une série d’ateliers, autour du récit et du roman, tenus tous les mardis, la Critique narrative a pour vocation de développer les compétences d’écriture chez les écrivains alexandrins en herbe et de créer un espace de communication intergénérationnelle entre hommes de lettres. De même, elle vise à lancer, organiser et soutenir un mouvement critique efficace, fondé sur celui de créativité, de manière à ce que le courant narratif engendre ses critiques à partir de ses membres. Elle aspire également à établir les ponts entre ce dernier et les auteurs et critiques d’Egypte et du Monde arabe. En outre, elle veille à nouer des liens avec les créations mondiales les plus récentes dans le domaine de la narration et à la traduction de ses productions.